Daily Remedy

8 règles pour se chicaner sainement

#7 Ne jamais se chicaner saouls

Publié le par Valérie Landry dans Amour et Sexe
Partager sur Facebook
134 134 Partages

Tous les couples se chicanent. Bien évidemment, si vous vous criez par la tête plusieurs fois par semaine, il faudrait peut-être se poser des questions sur votre compatibilité.

Autrement, c’est normal de ne pas être d’accord sur tout, de vivre des différends, de devoir faire de petits ajustements en cours de route... Encore faut-il savoir se chicaner sainement. Pour ce faire, voici 8 règles à suivre :

1. Parler à la première personne

Parler à la première personne, c’est une règle souvent énoncée par les thérapeutes pour essayer de calmer une situation. Parce que lorsque nos phrases commencent par « tu », on ne fait que pointer du doigt, on accuse, alors que ce qu’on veut vraiment faire, c’est exprimer comment on se sent. Plutôt que de faire des reproches, il vaut toujours mieux parler de ses propres sentiments et s’exprimer au « je ».

 

2. Éliminer les mots toujours et jamais

Lorsqu’on est en colère et qu’on a accumulé depuis longtemps, on a tendance à exagérer une situation, à penser que notre copain se laisse TOUJOURS traîner ou qu’il ne nous dit JAMAIS qu’il nous aime. Et dès que ces mots sortent de notre bouche, c’est automatique, notre partenaire aura tendance à vouloir se défendre, à prouver que son comportement est beaucoup moins pire qu’on ne le prétend... et ça ne vous mènera nulle part. Opte plutôt pour des expressions comme « ces derniers temps » ou « parfois ».

 

3. Ne pas se chicaner en public

Parfois, on se laisse emporter et on hausse un peu le ton en public, alors qu’on ne devrait jamais le faire. Il n’y a rien de plus humiliant et, évidemment, l’autre personne ressentira le besoin d’immédiatement nous taire, ce qui risque d’envenimer la situation. Ce n’est qu’en se disant les vraies choses en privé qu’on peut vraiment résoudre un problème, se montrer vulnérable et laisser tomber sa garde. Rien ne se règle en public.

 

4. Ne jamais s’endormir fâchés

Rien de plus malsain que de demander à son chum de dormir sur le sofa parce qu’on n’a pas réussi à s’entendre ou parce qu’on le boude. Non seulement, on traîne un problème jusqu’au lendemain et on risque d’être encore plus distant l’un envers l’autre, mais en plus, c’est mauvais pour votre sommeil à tous les deux. Alors on se fait la promesse de toujours régler les différends avant d’aller dormir, et on s’endort dans le même lit.

 

5. Se mettre à la place de l’autre

Avant d’aller trop loin dans nos paroles, prenons l’habitude de se mettre à la place de l’autre. C’est un exercice qu’on oublie fréquemment de faire et qui, pourtant, nous fait prendre conscience de la perception de notre partenaire. Parce que trop souvent, les chicanes proviennent d’un simple malentendu et tout ne fait qu’escalader jusqu’à un point de non-retour, on prend un instant de pause pour se mettre à la place de l’autre et clarifier nos intentions.

 

6. Prendre un temps de recul

Il n’y a pas lieu de crier ou de s’insulter. Prenez chacun un temps de pause pour mettre de l’ordre dans vos idées, vous calmer, et revenez l’un vers l’autre pour reprendre la discussion un ton plus bas. Les experts recommandent d’ailleurs de s’installer face à face et de se tenir la main pour créer un rapprochement et une bienveillance envers notre partenaire. Après un temps de recul, on voit souvent les choses autrement et on arrive à s’exprimer dans le respect.

 

7. Ne pas se chicaner saouls

C’est bien connu, l’alcool altère le jugement. Tout le monde ne réagit pas de la même façon lorsqu’il est sous son influence, mais il est très rare qu’on trouve une solution à un problème lorsqu’on est saouls. On est parfois susceptible, over-confiant, émotif ou irrespectueux. On attend donc de meilleures circonstances où notre état est plus stable et où on risque d’être plus lucide pour aborder des sujets de discorde.

 

8. Ne pas impliquer quelqu’un d’autre

Il arrive qu’on ait envie d’aller chercher le soutien d’un proche pour faire entendre raison à notre chum, pour lui faire comprendre, par exemple, que c’est vrai qu’il était désagréable au dernier souper entre amis. Par contre, il faut à tout prix éviter cela, parce que c’est humiliant et que ça rend tout le monde mal à l’aise. Alors non, ne demande pas à une amie, à ta mère ou à la sienne de se mettre entre vous deux.

@LatexNightxTalks

 

 

Plus d’articles du même sujet :

7 signes que ce n’est pas de l’amour, mais de la dépendance affective

5 phrases que tu ne devrais jamais dire lors d’une chicane

Tu ne le changeras pas

 

Pour plus de contenu Amour et Sexe, c’est ici

Partager sur Facebook
134 134 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Crédit Photo: mdemulher